Un rehaussement fort attendu du financement des organismes d’action communautaire autonome en lutte au décrochage des jeunes.

Pour visualiser ce texte en format PDF, cliquez ici

 

Tiohtiá:ke/Montréal, le 21 juin 2022 – Le Regroupement des organismes communautaires québécois en lutte au décrochage (ROCLD) se réjouit de l’investissement de 13,2 M $ dans le   Programme d’action communautaire sur le terrain de l’éducation (PACTE) en soutien à la mission de 203 organismes d’action communautaire autonome dont 46 œuvrant spécifiquement en lutte au décrochage auprès de jeunes en difficulté.  

Ce rehaussement était fort attendu. Le soutien financier médian octroyé par le ministère de l’Éducation à un organisme communautaire de lutte au décrochage (OCLD) en 2021-2022 était de 110 965 $. Ce qui était largement insuffisant. On ignore encore à combien s’élèvera exactement le financement octroyé spécifiquement aux organismes du secteur de lutte au décrochage, mais, le rehaussement global annoncé est majeur et devrait avoir un impact positif significatif dans les organismes communautaires.    

L’annonce vient aussi mettre fin à l’attente de 14 organismes d’action communautaire autonome reconnus par le ministère de l’Éducation, mais qui ne bénéficiaient d’aucun financement stable pour réaliser leur mission. Ces organismes pourront recevoir un premier soutien financier allant jusqu’à 150 000$ et ce, dès juillet 2022.

« C’est une très bonne nouvelle! Un rehaussement s’imposait. L’accréditation des groupes en attente aussi. Sans un financement à la mission adéquat, il est impossible pour les organismes communautaires de lutte au décrochage de survivre et de répondre adéquatement aux besoins des 10 000 jeunes en difficulté qu’ils accueillent et accompagnent de manière soutenue, chaque année. »   Mélanie Marsolais, directrice générale

« Les organismes de lutte au décrochage sont des milieux de vie sécurisants où les jeunes développent de forts liens avec les intervenant.e.s. L’approche globale prend en considération le jeune dans tout ce qu’il est et vit, ce qui affecte son parcours. Puis, l’agilité et la grande capacité d’adaptation et d’innovation des organismes sont autant d’éléments qui permettent de soutenir adéquatement les jeunes ; que ce soit au niveau de leur santé mentale et de leur bien-être, de leur parcours de vie, de leur réussite scolaire et éducative. » Véronique Thibault, présidente

Le ROCLD remercie Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation ainsi que Jean Boulet, ministre du Travail et de la Solidarité sociale pour leur message fort de reconnaissance du rôle essentiel des organismes d’action communautaire autonome en soutien aux personnes vivant des difficultés ou marginalisées, dont les jeunes qui vivent certaines difficultés qui ne peuvent, pour différentes raisons, être résorbées par le milieu scolaire ou institutionnel.

 

À propos du ROCLD 

Le Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage (ROCLD) compte 59 organismes communautaires autonomes répartis dans quatorze régions du Québec. Ces organismes accompagnent et soutiennent plus de 8 000 jeunes en difficulté chaque année. Le ROCLD a pour mission de favoriser la concertation et les échanges entre les organismes communautaires qui travaillent à la problématique du décrochage scolaire, d’assurer leur représentation en tant qu’interlocuteur privilégié auprès des diverses instances publiques et communautaires, de les soutenir dans la consolidation et le développement de leurs activités. 

 

‐30‐

 

 

CONTACT MÉDIA :

Gaëlle Poirier-Morin

Responsable des communications

communication@rocld.org

438-884-9775