Prochain numéro

Prochain numéro : matériel d’atelier pour le magazine TAPAGE  n°10

Un atelier de réflexion collective à saveur philo-politique pour les 7 à 25 ans !

Deux versions de l’atelier peuvent être faîtes selon les jeunes de vos organismes : 

Guide d’activité pour les 7-11 ans, cliquez ici

Cahier de participation pour les 7-11 ans, en imprimer un par jeune

 

Guide d’activité pour les 12 ans et plus, cliquez ici

Cahier de participation pour les 12 ans et plus, en imprimer un par jeune

 

Vous avez jusqu’au 12 août 2022 pour envoyer les cahiers de participation à l’adresse communication@rocld.org

Pour tous les détails sur la remise des cahiers : Consignes Atelier TAPAGE philopol.pdf

 

Pour revoir la formation sur l’animation philo-jeunesse avec Julie Sarrazin : Formation enregistrée philo-jeunesse

 

Une formidable vitrine pour les OCLD

Tapage rend compte de votre action et il le fait à travers l’expression des personnes concernées : les jeunes !
Le magazine permet donc aux jeunes qui fréquentent votre organisme de s’exprimer librement et de rendre compte de ce qu’ils vivent à vos côtés. Et ce n’est qu’un début. Nous comptons aller plus loin en accompagnant les jeunes dans ce qu’ils pourront présenter dans ces pages, en établissant une ligne éditoriale « JEUNES » où seront abordés des thématiques qu’ils et elles auront choisies.

 

Un outil par et pour les jeunes

On peut faire du français avec Tapage. On peut faire des maths. On peut faire de l’art. On peut même faire de la politique et réaffirmer notre militantisme à l’égard de la lutte au décrochage.

 

Il vous appartient de le faire vivre

Tapage n’est pas la énième revue à passer entre vos mains. Nous publions en ligne (pdf) et en papier pour satisfaire le plus grand nombre de lecteur. Il y a donc un train en marche et nous vous invitons à monter avec nous. Que ce soit sur facebook, par courriel, au téléphone, dites-nous ce que vous en pensez, faites-nous savoir ce que les jeunes en disent et nous publierons ces commentaires.

À l’heure où les adultes interrogent l’Action communautaire autonome il est peut-être pertinent de se demander ce qui rend les jeunes autonomes, ce qu’ils en pensent, eux autres, de la place qu’on leur laisse, nous autres, éducateurs et éducatrices, réellement. Aussi, avec tambours, avec trompettes, laissons-leur prendre la parole, toute la parole et rien que la parole.