Félicitations à Madame Chantal Rouleau, nouvelle ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire.

Madame Chantal Rouleau 

Ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire 

Assemblée nationale du Québec 

 

Objet : Lettre de félicitations pour Madame Chantal Rouleau, nouvelle ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire. 

 

Madame Rouleau, 

C’est avec grand respect et enthousiasme que le Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage vous félicite pour l’obtention de cette responsabilité ministérielle essentielle, la Solidarité sociale et l’Action communautaire. 

Nous célébrons la reconnaissance de l’importance de l’action communautaire, de la solidarité sociale, par la création de cette responsabilité ministérielle distincte. Les besoins des organismes d’action communautaire autonome sont criants et la collaboration avec le gouvernement sera essentielle pour faire face à la crise qui guette le milieu communautaire. 

En effet, la situation est grave. Pour une triste majorité d’organismes communautaires, le point de rupture est proche. Selon les enquêtes menées par l’Observatoire de l’ACA, 83% des organismes auraient besoin d’embaucher du personnel supplémentaire, environ 2,8 personnes par organisme et 77% des organismes n’ont pas le financement nécessaire pour mener à bien leur mission.  

Pour plusieurs secteurs, les récents investissements prévus dans le cadre du Plan d’action gouvernemental en action communautaire sont insuffisants pour combler les besoins minimums des organismes d’action communautaire autonome.  

Le prochain budget provincial doit répondre aux demandes du mouvement communautaire. Il en va de l’avenir de notre filet social. 

Nous comptons sur vous pour relayer notre cri du cœur. 

 

Au plaisir de collaborer ensemble vers une société plus juste, solidaire et égalitaire. 

Veuillez recevoir, Madame la Ministre, nos salutations les plus cordiales. 

 

Mélanie Marsolais 

Directrice générale 

 

Pour visualiser ce texte en format PDF, cliquez ici