Accompagnement aux apprentissages et Motivation

Partir du bon pied

L’acquisition des habiletés de lecture et d’écriture constitue la première porte d’entrée vers la réussite éducative. Plus tôt et mieux elle sera franchie, plus les chances de succès seront grandes. Cette étape cruciale ne peut reposer uniquement sur l’école. Si la lecture et l’écriture s’apprennent, le goût de lire et d’écrire, lui, se communique.

Alors que certains parents n’auront besoin que d’un «petit coup de pouce », d’autres, pour différentes raisons, ne sont tout simplement pas en mesure de favoriser l’éveil de leur enfant à la lecture et à l’écriture. Le même phénomène se produit lorsqu’il s’agit de soutenir les premiers pas de leur enfant en classe.

Pour certains, les aider à faire leurs devoirs peut parfois prendre les allures d’une ascension de l’Everest.

C’est ici qu’interviennent les OCLD, en proposant des activités adaptées aussi bien aux particularités des enfants qu’à la situation de leurs parents. C’est d’ailleurs une des caractéristiques distinctives majeures des OCLD que d’offrir du soutien non seulement aux enfants mais aussi aux parents, à la famille. De plus, la fréquentation de l’organisme contribuera à faciliter les liens entre la famille et l’école, en particulier auprès de ceux pour qui les relations avec l’école sont plus difficiles.

« Par l’aide aux devoirs, les organismes communautaires occupent une place privilégiée entre l’école et la famille. Alors que nombre d’écoles ont de la difficulté à joindre les parents pour toutes sortes de raisons, les organismes communautaires sont souvent déjà en contact avec eux dans le cadre de leurs activités. Il leur est alors plus facile de mettre sur pied des services comme l’aide aux devoirs. » Conseil supérieur de l’éducation du Québec

L’accompagnement aux apprentissages offert par les OCLD va bien au-delà de la simple surveillance des devoirs. Les activités qu’ils proposent mobilisent des élèves et leur famille, des enseignants d’écoles partenaires, des intervenants qualifiés et des bénévoles soigneusement sélectionnés afin de favoriser une expérience scolaire harmonieuse. Les bénéfices que l’enfant en retire contribuent à son développement global autant qu’à sa réussite scolaire. En voici quelques-uns :

  • une plus grande estime de soi (en vivant des réussites) ;
  • davantage d’autonomie (grâce à des outils pour mieux s’organiser) ;
  • un meilleur rapport à l’apprentissage scolaire (en développant le goût d’apprendre et une vision positive de l’école);
  • un soutien stimulant au développement global (en mettant l’accent sur de saines habitudes de vie, les habiletés sociales, le respect des règles, etc.).

 Au niveau primaire et secondaire

Exemples d’activités d’accompagnement aux apprentissages

  • Du lundi au jeudi, à raison d’environ une heure par jour, des jeunes sont accueillis dans les locaux de l’organisme. Des intervenants les accompagnent dans la réalisation de leurs travaux scolaires. Répartis en petites équipes, ils effectuent leurs devoirs et leurs leçons tout en apprenant à acquérir une méthode de travail, à développer leur autonomie et leur sens des responsabilités. Un suivi téléphonique est assuré par une psychoéducatrice autant pour informer les parents que pour leur apporter le soutien approprié.
  • Un bénévole est jumelé à un enfant pour lui donner le goût de lire. Le jumelage est fait avec soin afin de favoriser des liens chaleureux et stimulants. Ce type de tutorat prend plusieurs formes.
  • Un lecteur bénévole se rend une ou deux fois par semaine chez l’enfant, en présence d’un parent, pour lire des livres avec lui.
  • Parents et enfants se réunissent chaque semaine dans les locaux de l’organisme et les parents sont invités à observer et à participer aux activités de tutorat.
  • Dans le cas d’une famille récemment immigrée au Québec, pendant que les enfants bénéficient du tutorat, les parents sont initiés à la langue française et informés sur le système scolaire québécois.
  • Des élèves éprouvant des difficultés et référés par leur école sont jumelés à un tuteur qui se rend dans la famille deux fois par semaine pour offrir de l’aide aux devoirs et aux leçons. L’organisme pourra également, à cette occasion, identifier d’autres besoins et offrir du soutien touchant, par exemple, à l’alimentation, au logement, à l’accès à divers services.
  • Des éducateurs se rendent de deux à quatre fois par semaine dans les écoles pour offrir de l’aide aux devoirs et aux leçons à des petits groupes d’élèves éprouvant des difficultés. Collation, échanges et jeux éducatifs complètent le travail sur les matières scolaires.

 Donner le goût de réussir

Pour réussir, il faut persévérer. Et pour persévérer, il faut être motivé. Les OCLD ont développé de nombreuses activités destinées à stimuler l’intérêt pour les études et la motivation nécessaire à un cheminement scolaire fructueux. Plusieurs de ces activités ciblent notamment le passage du primaire au secondaire, moment déterminant pour la réussite au secondaire.

 Au niveau primaire et secondaire

Exemples d’activités de motivation

  • Un élève du secondaire est jumelé avec un élève du primaire pour la durée de l’année scolaire. Des liens de complicité se créent en faisant des devoirs, par la lecture ou en jouant à des jeux de société.
  • Un ensemble d’ateliers propose à des élèves de 6e année des outils et des trucs concrets pour préparer leur entrée au secondaire.
  • Une conférence s’adressant à l’ensemble des élèves d’une école secondaire présente de façon humoristique les causes du décrochage et les moyens d’y échapper.
  • Un camp estival offre aux jeunes qui y participent l’occasion de se ressourcer et de faire le plein d’énergie en demeurant actifs afin de mieux se préparer à une entrée scolaire réussie. Ils y vivent des expériences enrichissantes au plan des compétences personnelles et sociales. Ils y développent également leur potentiel artistique.